Article

Mercredi 9 mai 2018

Lauréats 29e édition de l’Intercollégial d’arts visuels

La 29e édition de l’Intercollégial d’arts visuels a eu lieu du 30 avril au 6 mai 2018 au Cégep du Vieux Montréal. L’exposition a réuni 29 collèges et 134 œuvres originales et variées tant par le propos que par les différents médiums utilisés. Le samedi 5 mai dernier a eu lieu la remise de prix, soit cinq bourses de 200 $ du RIASQ pour les lauréats tous ex aequo. Le jury était composé de professionnels du milieu des arts, c’est-à-dire de Roxanne Arsenault, de Patrick Bérubé et de Nicolas Mavrikakis.

Pour une œuvre qui s’oppose à un usage descriptif et littéral
Pour ses liens avec la vidéo et le cinéma d’avant-garde
Parce qu’elle nous laisse effectivement inconfortables

Patricia Couture-Tanguay du Cégep de Lévis-Lauzon a remporté une bourse RIASQ de 200 $ pour son œuvre Hors d’ondes.

 

Pour son exploration et sa mise en dialogue des différents langages plastiques
Pour sa tension formelle entre les différents éléments de l’installation
Pour ses références aux canons de l’histoire de l’art à travers un langage contemporain

Catherine Labrie Forest du Cégep du Vieux Montréal a remporté une bourse RIASQ de 200 $ pour son œuvre L’Olympia actuel ou Madame de Récamier (as you wish).

 

Pour son contrôle des matériaux et la maîtrise technique
Pour la tension intelligente entre une peinture d’inspiration « hard edge » et une sculpture brute
Ce qui permet de réfléchir à l’écart entre les projets architecturaux et leur concrétisation

Morgan Legaré  du Cégep de Trois-Rivières a remporté une bourse RIASQ de 200 $ pour son œuvre No. 4.

 

Pour un langage plastique original propre à l’artiste
Pour le dialogue entre le dispositif de présentation et les images animées
Pour l’opposition du dessin d’enfant très instinctif avec le savoir-faire plus calculé de l’animation par ordinateur

Mathieu P. Lapierre du Cégep Limoilou a remporté une bourse RIASQ de 200 $ pour son œuvre Ongles roses.

 

Pour sa capacité à créer du contemporain avec un moyen d’expression traditionnel et évoquant le folklorique
Pour son utilisation originale de la respiration comme matériau artistique
Pour avoir réussi à établir un rapport entre l’endurance physique et la légèreté du ludique

Pierre-Olivier Déry du Cégep de Drummondville a remporté une bourse RIASQ de 200 $ pour son œuvre Essoufflé de l’entendre.

 

Le prix Coup de cœur a été attribué à Emy Girard du Cégep de Chicoutimi pour son œuvre Lueur d’enfance. Le vote a été effectué lors du vernissage par les participants.

 

Félicitations encore à tous les participants!

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire.